Pourquoi être sociétaire ?

© Philippe Matsas

Olivier Klein, Directeur Général de la BRED © Philippe Matsas

« La BRED est une banque vivante, d’hommes au service d’autres hommes, et c’est sur cette relation humaine que nous fondons toute sa capacité à se développer en restant proche de ses clients.» Olivier Klein

Être sociétaire,
pour assurer l’autonomie financière de la BRED

La BRED, banque coopérative, appartient à 200 000 sociétaires qui détiennent la totalité de son capital social. Ces sociétaires sont à la fois propriétaires et clients de la banque. En effet, vous ne pouvez souscrire des parts sociales que si vous êtes client de la BRED.

Ce sont les sociétaires qui favorisent le développement de la BRED par l’apport de fonds propres que constituent les parts sociales, fonds indispensables à la croissance de l’activité de crédit et d’investissement de la BRED au niveau local, dans tous ses territoires.

Les sociétaires sont, par ailleurs, les acteurs du développement de la BRED en participant aux augmentations de capital qui sont nécessaires pour accompagner sa croissance.

En effet, régulièrement, la BRED procède à des augmentations de capital, lui permettant de renforcer son assise financière et de répondre ainsi aux obligations des ratios de solvabilité que toutes les banques doivent respecter.

En dehors de ces périodes, les clients peuvent acquérir des parts sociales car il existe un « marché » des parts sociales, géré par la BRED. Chaque sociétaire peut, à tout moment, revendre tout ou partie de ses parts sociales ou en acquérir de nouvelles, il suffit que la contrepartie existe.

Tout titulaire d’un compte BRED, personne physique ou morale, peut acquérir des parts d’une valeur de 10,38 €, dès lors qu’elles sont proposées à la vente. Un mineur peut également être sociétaire, ses parts sont alors souscrites en son nom par un représentant légal. La souscription de parts sociales est un acte volontaire.

En étant les seuls financeurs du capital social de la BRED, nos sociétaires assurent l’autonomie financière de la BRED en lui évitant de dépendre des marchés financiers pour assurer son capital. Ceci constitue l’assurance, pour tous les clients et tous les sociétaires, que l’activité de la banque reste au seul service de ses clients et des territoires sur lesquels la BRED est implantée.

Être sociétaire,
pour faire valoir l’intérêt général des clients

Crées par des personnes volontairement réunies pour satisfaire leurs aspirations et besoins économiques, sociaux et culturels communs au moyen d’une entreprise dont la propriété est collective, les établissements coopératifs sont, par définition, au service de leurs sociétaires et, au-delà, de tous leurs clients. Dans une banque coopérative comme la BRED, les intérêts des clients sont donc les mêmes que ceux des actionnaires puisque les sociétaires sont les deux à la fois.

D’ailleurs, pour s’assurer que les intérêts des clients et des sociétaires sont portés au plus haut niveau, il est nécessaire d’être sociétaire pour se présenter comme candidat administrateur et briguer les suffrages des sociétaires lors des Assemblées Générales annuelles. C’est pourquoi les administrateurs de la BRED qui siègent au Conseil d’Administration sont tous sociétaires.

© Nicola Gleichauf

Assemblée générale extraordinaire à Soissons le 12/07/13 © Nicola Gleichauf

Ces administrateurs sont des femmes et des hommes engagés dans le monde économique, social et politique, très investis dans la vie des régions où la BRED est implantée et qui garantissent ainsi que les orientations de l’activité de la BRED sont bien au services des clients.

Les sociétaires, clients copropriétaires de la BRED, sont des acteurs relayant les intérêts des clients. Pour cela, ils influencent la stratégie de la Banque et se prononcent sur ses orientations par leurs votes lors des Assemblées Générales et en déléguant aux Administrateurs la gestion opérationnelle de la Banque

Pour s’assurer que les intérêts des clients ne soient pas appropriés par des sociétaires possédant un grand nombre de parts sociales, les statuts prévoient qu’aucun sociétaire ne peut représenter plus de 0.25% des droits de vote, lors des procédures de vote en Assemblée Générale, ordinaire ou extraordinaire. Ainsi, même si un sociétaire possédait 10% du capital de la BRED, il ne représenterait que 0.25% des votes dans le décompte des voix.

Pour faire vivre cette gouvernance, il est nécessaire d’avoir un dialogue régulier avec les sociétaires et les clients. Si l’assemblée générale est un moment privilégié pour les sociétaires de rencontrer et de questionner les dirigeants de la BRED, des réunions de sociétaires, où sont souvent invités des clients, sont régulièrement organisées dans les agences. Ce sont des occasions pour échanger et avoir des éclairages sur les actions de la BRED et répondre aux diverses questions que les sociétaires et les clients se posent.

Le fonctionnement d’une coopérative comme la BRED privilégie la primauté de l’intérêt collectif sur l’intérêt individuel : les personnes et l’objet social priment sur le capital.

Être sociétaire,
pour assurer la pérennité de la BRED sur le long terme

L’autonomie financière apportée par les sociétaires et la gouvernance gérée par les sociétaires – et uniquement par les sociétaires – sont complétées par des règles faites pour faire barrière à la spéculation ou la recherche du profit à court terme afin que l’énergie de développement s’inscrive dans une démarche privilégiant le long terme et préserve l’intérêt général et la pérennité de la BRED.

Une de ces règles de modération s’exprime par le plafonnement de la rémunération des parts sociales.

Grâce à cette règle, les sociétaires n’ont donc pas pour objectif de soutenir des décisions dont le seul intérêt serait de maximiser le rapport des parts sociales mais s’inscrivent bien dans une démarche d’investissement sur la durée favorisant un retour d’investissement sur le long terme pour eux mais aussi pour la BRED. La rémunération des parts sociales n’est pas une distribution de dividende mais un taux d’intérêt, voté d’ailleurs par les sociétaires lors de l’Assemblée Générale.

Ce taux d’intérêt est plafonné car il ne peut pas être supérieur au Taux Moyen des Obligations Privées (TMO) donné chaque semestre par le Ministère de l’Economie et des Finances.

La deuxième règle concerne le marché des parts sociales où les parts sociales sont toujours vendues ou achetées à leur valeur faciale. Lors de l’achat ou de la vente de parts sociales, son prix n’évolue pas en fonction de la perception que les acheteurs et les vendeurs ont de leur valeur comme sur les marchés boursiers.

Comme pour la règle précédente, il n’y a aucun intérêt à orienter les activités de la banque sur la seule recherche d’une plus-value à court-terme car elle n’aurait aucune influence sur le cours de la part sociale. Là encore, cela conforte la possibilité à la BRED de décider dans une vision à moyen-long terme.

Pérennité et solidité sont confirmées par une troisième règle portant sur les réserves.
Comme toute entreprise, la BRED renforce ces réserves en y incorporant, chaque année, son bénéfice après rémunération des parts sociales. Or, pour une banque coopérative comme la BRED, les réserves sont impartageables c’est-à-dire qu’elles ne peuvent pas être distribuées, sauf cas très exceptionnels et très encadrés comme les incorporations de réserves lors des augmentations de capital.

Il est toutefois de notre responsabilité de préciser que dans la situation très exceptionnelle où il faudrait engager toutes les réserves de la BRED en cas de très mauvais résultats sur plusieurs années et faire appel au capital des sociétaires, le risque financier de chaque sociétaire serait limité à son seul apport.

En investissant dans des parts sociales obéissant à ces trois règles, les sociétaires soutiennent donc un modèle bancaire qui privilégie sa solidité et sa pérennité, préservant ainsi sa capacité de prise en compte de l’intérêt de ses clients sur le long terme.

Être sociétaire,
pour permettre à la BRED de bien faire son métier

Grâce à l’autonomie et à la stabilité permises par un capital détenu collectivement par ses propres clients, la BRED dispose des conditions de se projeter sur le long terme dans l’accompagnement des projets de ses clients, en proposant des produits et des services qui leur sont adaptés dans une relation gagnant/gagnant en faisant son métier avec éthique et sens du bien commun.

Video BSLa BRED a la volonté de chercher à valoriser un modèle coopératif différenciant au travers d’une démarche de développement responsable s’articulant autour de son rôle économique, son rôle d’employeur et son rôle d’acteur local.

Par son rôle de financeur de l’économie au travers du financement des projets de ses clients, la BRED joue, chaque jour, un rôle significatif dans le développement des territoires sur lesquels elle opère et dans le financement de l’économie locale en s’appuyant notamment sur les relais et les acteurs locaux du commerce, de l’artisanat et de l’industrie.

Dans cette logique, la qualité de la relation entre chaque client et son conseiller est essentielle. Quel que soit le client, particulier, professionnel ou entreprise, dans le métier de la Banque, la relation fait la différence et non les produits. Dans ce contexte, le facteur humain est décisif, il est son capital le plus précieux, c’est pourquoi la BRED attache une grande importance à la qualité de ses collaborateurs qui constituent une partie prenante fondamentale, formée à comprendre les projets des clients et répondre à leurs besoins.

Au niveau local, la BRED utilise tous les leviers dont elle dispose pour contribuer au développement harmonieux de la société et encourager les initiatives de cohésion sociale sur ses territoires. Elle soutient et développe les initiatives locales de ses clients, de ses sociétaires ou des acteurs économiques. La BRED s’inscrit ainsi dans une logique de responsabilité sociétale et de développement durable.

Partenaire loyal, capable de suivre ses clients quand ils en ont besoin et de leur proposer des solutions sur mesure, la BRED accompagne les entrepreneurs, les chefs d’entreprise et les particuliers dans leurs projets, en France comme à l’international. Cette connaissance des territoires sur lesquels la BRED est installée et la qualité des relations avec leurs différents acteurs économiques facilitent la présence de la BRED pour accompagner les projets et les initiatives des acteurs locaux qui alimentent le dynamisme de ces territoires.

Pour en savoir plus bred banque coopérative