L’assemblée générale de la BRED s’est tenue sous la présidence de Stève Gentili, le 29 mai dernier, à la cité de la Musique de Soissons.

Rédigé le 26 octobre 2018.

« Une banque pour laquelle il y a partout, dans tous les territoires, tous les milieux, tous les secteurs d’activité, des énergies neuves à soutenir ». Stève Gentili, Président de la BRED

Se réinventer dans la fidélité à soi-même
Dans son discours, en ouverture, le Président Gentili a donné le ton d’une assemblée générale placée sous le signe de la solidarité et de l’engagement : en accord avec la vocation historique de la BRED, banque coopérative, capable de se réinventer dans la fidélité à elle-même et à sa vocation première de mettre l’économie au service de ses clients sociétaires et de leurs projets.

 

Car pour la BRED, banque commerciale généraliste, plus que jamais fidèle à son ambition initiale d’être un établissement de crédit pour tous, il y a partout, dans tous les territoires, tous les milieux, tous les secteurs d’activité, des énergies neuves à soutenir pour accompagner le renouveau économique.

 

La banque de l’intelligence humaine

Le Président Gentili a également tenu à souligner la volonté de la BRED de toujours lier l’usage du numérique à la recherche de l’efficacité pour ses clients sociétaires. Car si la BRED a su prendre le tournant du numérique, les outils ne supplantent pas l’humain mais le suppléent. Son engagement dans l’ère numérique et la dématérialisation de ses services va de pair avec l’importance accordée à ses agences de proximité.

Le choix du développement dans un environnement difficile

La BRED mène sa stratégie de développement dans un environnement où les grandes banques commerciales font face à des défis et des contraintes sans précédent.
« Ces défis, a observé le Président, ce sont ceux de la financiarisation combinée à la globalisation bancaire et à la dématérialisation favorisée par l’ère numérique […]. D’autres contraintes sont nées en 2009 des nouvelles réglementations pour les activités de crédit qui ont suivi la crise financière de 2008 […]. Ce sont ces défis et ces contraintes qui poussent la plupart des banques à faire le choix de se retirer des territoires […]. C’est à l’opposé de notre stratégie […]. Notre stratégie, c’est de lier engagement de proximité et insertion dans un environnement plus large. Notre stratégie, c’est d’allier présence dans les territoires et tournant numérique. »

Toujours lier les enjeux financiers et les finalités humaines

Et c’est à l’aune de la fidélité à ses engagements et aussi de l’environnement économique et réglementaire qu’il convient d’apprécier les très bons résultats de la BRED pour l’année 2017 : un produit net bancaire de 1 milliard 152 millions d’euros, en augmentation de + 5,2%, le Président a rendu hommage au directeur général de la BRED, Olivier Klein, et à l’ensemble des collaborateurs pour ces résultats remarquables. Il a rappelé l’importance pour la BRED « d’une vision de la banque comme acteur majeur de l’économie, tournée vers les territoires, au service des personnes et du renforcement des liens qui les unissent » et d’une « capacité à ne jamais dissocier les enjeux financiers et les finalités humaines. »

Une banque performante

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La performance de la BRED, qui affiche pour la cinquième année consécutive un PNB en hausse, a largement dépassé, en 2017, celle de la moyenne des banques commerciales françaises. Elle se positionne parmi les rares établissements à continuer à se développer et à ne pas subir les effets régressifs d’un environnement économique et réglementaire difficile.